Aimé césaire

- Condorcet : Il ne peut y avoir de vraie liberté ni justice dans  une société si l égalité n est pas réelle . (1794).

-Victor Hugo : « C’est de l’enfer des  pauvres qu’est fait le paradis des riches »

- Dominique Ramel (dit Ramel-Nogaret), ministre des Finances du directoire, faisant voter une loi annulant de facto les deux tiers de la dette publique : J'efface les conséquences des erreurs du passé pour donner à l'État les moyens de son avenir»

- Robespierre :" La premiere loi sociale est donc celle qui garantit à tous le droit d'exister; toutes les autres sont subordonnées à celle-là".

 - Montesquieu :(De l'esprit des lois.) " Le luxe est toujours en proportion de l’inégalité des fortunes. Si dans un état les richesses sont également partagées, il n’y aura point de luxe ; car il n’est fondé que sur les commodités qu’on se donne par le travail des autres."

 

 

 - Robespierre  (1792)  : Nul n a le droit d entasser des monceaux de blé à côté de son semblable qui meurt de faim.

- Aimé Césaire  (voir photo) : Tous les hommes ont les même droits... Mais du lot commun, il en est qui ont plus de pouvoirs que d’autres, là est l’inégalité.

- Aimé Césaire : « ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir. »

- Nelson Mendela : « La pauvreté n'est pas naturelle. C'est l'homme qui la crée et elle peut être vaincue.”

 

 

- Jean Jaurèsdéfendant  la première loi sur les retraites de 1910 : « Grâce à l’effort d’amélioration que nous ferons tout de suite, dès demain, tous les vieux relèveront le front, et tous les jeunes, tous les hommes mûrs se diront du moins que la fin de la vie ne sera pas pour eux le fossé où se couche la bête aux abois. »

Victor Hugo favorable à l’impôt sur la fortune:(Choses vues 27 janvier 1872) "Vu Mr Mottu. Je lui dit mon idée de payer les 3 milliards avec un impôt de trois pour cent une fois payé sur le capital. Ce serait une sorte de nuit du 4 août de la propriété. Il me demande si je tiens à la proprieté de l’idée; je lui dis que je ne tiens qu’au succès.."

L’impôt de la solidarité sur la fortune devenu ISF ne sera créé qu’en 1982. 

Cahiers de Doléances d'Etampes : Que les impots soient supportés par toutes les différentes classes de la société, sans distinction aucune ; chacun devant contribuer également eu égard à ses facutés aux charges de l'Etat.

 Ci après, notre photo : le résultat de la spéculation avant la commune, pendant le siège de Paris. Les spéculateurs à l'oeuvre, ce dont ne parlent jamais, ceux qui crachent sur les communards. Pour eux, affamer les pauvres n' est pas un délit. Avant de faire fusiller 30 000 communards, les Versaillais avaient été favorables aux spéculateurs.

speculations

Jacques Roux ( l'Enragé) : A propos des spéculateurs :La liberté ne serait qu'un vain fantôme quand une classe d'hommes peut affamer l'autre inpunément. L'égalité n'est qu'un fantôme quand le riche par le monopole, exerce le droit de vie et de mort sur son semblable. La république n'est qu'un vain fantôme quant la contre revolution opère de jour en jour, par le prix des denrées, auquel les trois quart des citoyens ne peuvent atteindre sans verser des larmes..."

 

 N'OUBLIEZ PAS DE FAIRE CONNAISSANCE AVEC NOS LIENS, D' INVITER SUR VOTRE MUR VOS AMIS A FAIRE CONNAISSANCE DE CE BLOG

  N'oubliez pas d'ajouter ce blog à vos signets ou favoris

Vous pouvez aussi envoyer ce message à vos amis :

J 'ai trouvé un site de citations Tu devrais aller voir  c'est : http://bellescitations.canalblog.com

 

 

 

 

.