Fontenelle : "Vérifions bien les faits avant de nous inquiéter de la cause " (L'origine des oracles.)

images_2

 

Sénèque : "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas que les choses sont dificiles."

Victor Hugo:  Je suis de ceux qui pensent que l'on peut détruire la misère.  

 

Victor Hugo «Dans notre législation, la femme ne possède pas, elle n'est pas en justice, elle ne vote pas, elle ne compte pas, elle n'est pas. Il y a des citoyens, il n'y a pas de citoyennes. C'est là un état violent, il faut qu'il cesse» "

 

Victor Hugo : "On fait la charité quand on n'a pas su imposer la justice."

Victor Hugo : "Qui vote règne."

 

Grachus Baboeuf : C'est la grande propriété qui a inventé et soutient le trafic des blancs et des noirs, qui vend et achètent les hommes.

imagesVladimir Maiakowski : Ecoutez ! Puisqu 'on allume les étoiles C'est qu'elles sont à quelqu'un nécessaires ?

 

 

 

Anatole France : "On croit mourir pour la patrie , on s'aperçoit vite que c'est pour les coffre-forts

Victor Hugo : - La formule républicaine a su admirablement ce qu’elle disait et ce qu’elle faisait ; la gradation de l’axiome social est irréprochable. Liberté, Egalité, Fraternité. Rien à ajouter, rien à retrancher. Ce sont les trois marches du perron suprême. La liberté c’est le droit, l’égalité, c’est le fait, la fraternité c’est le devoir. Tout l’Homme est là.

images

Martin Luther King « Il s'agit de transformer les obstacles en points de départ.

 

Jean Rostand Ceux qui prétendent que l'injustice est inévitable oublient qu'elle ne l'est que parce que trop de gens leur ressemblent

images

Horace Avoir plu aux puissants n'est pas le plus haut mérite

 

 

 

 

Célestin Foreinet : C'est l'enfant lui-même qui doit s'élever avec le concours des adultes

Simone de Bollardière : Je le dis souvent aux jeunes qui sont confrontés à leurs problèmes quotidiens : il faut savoir désobéir, apprendre à dire « non », à la drogue, aux autres, etc. Chez mon mari, c'était une habitude de contester des ordres qu'il n'approuvait pas. Je suis du côté des gens qui ne mentent pas disait Jacques, un rebelle qui est resté jusqu'au bout fidèle à ce qui l'amena un jour à rejoindre De Gaulle à Londres...

Albert Jacquard C'est mon devoir de Français et aujourd'hui c'est le devoir de tous les Français d'aller à Saint-Bernard pour dire non et c'est même le devoir des forces de l'ordre. Sinon elles vont avoir exactement la même attitude que les flics français quand ils sont allés au Vel. d'Hiv." `

Bertrand Russell L'ennui dans ce monde c'est que les idiots sont sûr d'eux et les gens sensés pleins de doutes.

Bertolt Brecht : Celui qui se bat peut gagner, celui qui ne se bat pas a déjà perdu.

Emile Zola;">« Des jeunes gens antisémites, ça existe donc, cela ? Il y a donc des cerveaux neufs, des âmes neuves, que cet imbécile poison a déjà déséquilibrés ? Quelle tristesse, quelle inquiétude pour le XXe siècle qui va venir»

images_1Toussaint Louverture«En me renversant, on n'a abattu à Saint-Domingue que le tronc de l'arbre de la liberté, mais il repoussera car ses racines sont profondes et nombreuses»

Olympe de Gouges«La femme a le droit de monter à l'échafaud, elle doit avoir également le droit de monter à la tribune»

Yaser Arafat : Le vent ne renversera jamais la montagne.

André Breton : En matière de révolte, aucun d'entre nous de doit avoir besoin d'ancêtres.

Danton«Après le pain, l'éducation est le premier besoin du peuple»

Saint Just «Le bonheur est une idée neuve en Europe»

Archimède«Donnez-moi un point d'appui... et je soulèverai le monde»

images_1Gandhi : Celui qui voit un problème et qui ne fait rien, fait partie du problème."

images V Hugo : "L'homme a un tyran, l'ignorance (...) Ouvrez une école et vous fermerez une prison."

V Hugo : "La dernière raison des rois, le boulet. La dernière raison des peuples, le pavé."

Victor Hugo : "Qui donne au pauvre prête à Dieu."

Victor Hugo : "L'argot est tout ensemble un phénomène littéraire et un résultat social ... .

VICTOR HUGO :La misère a inventé une langue de combat qui est l'argot.

VICTOR HUGO : les parents donnent l'éducation l'Etat doit l'instruction.

Jean Jaurès : - Dans l'esprit de beaucoup de patrons, le droit des ouvriers est précaire et révocable,

et il cesse dès qu'ils en font un usage qui déplait au patron lui-même.

;">-C'est en allant vers la mer que le fleuve reste fidèle à sa source.

Jean DubuffetCe qu'on attend de l'art n'est pas à cout sûr, qu'il soit normal. On en attend au contraire (...)qu'il soit le plus possible inédit et imprévu.

Abbé Grégoire (Abbé constitutionnel)

- J'appelle négrier non seulement le capitaine de navire qui vole achète, enchaine et vend des hommes noirs...qui même les jette à la mer, mais encore tout individu qui par une coopération directe ou indirecte

est complice de ces crimes.

- Les rois sont dans l'ordre moral ce que les monstres sont dans l'ordre physique; les cours sont l'atelier du crime, le foyer de la corruption : l'histoire des rois est le martyrologe des nations.

Jaurès : Les enfants qui vous sont confiés n'auront pas seulement à écrire et à déchiffrer une lettre, à lire une enseigne au coin de la rue, à faire une addition et multiplication. Ils seront citoyens et ils doivent savoir ce qu'est une démocratie libre, quels droits leur confèrent, quels devoirs leur impose la souveraineté de la nation. Ils seront hommes, il faut qu'ils sachent qu'elle est la racine de toutes nos misères : l'égoisme aux formes multiples...

Jaurès : la peine de mort est contraire à ce que l'humanité depuis deux mille ans a pense de plus haut et rêve de plus noble.

Jean Giraudoux : Le privilège des grands, c'est de voir les catastrophes d'une terrasse.

Nelson Mendela : c'est notre lumière, pas notre ombre qui nous effraie le plus.

Nelson Mendela : en faisant scintiller notre lumière nous offrons aux autres la possibilité d'en faire autant.

Nelson Mendela : Vaincre la pauvreté n'est pas un geste de charité, c'est un acte de justice.

images_1

 

VoltaireUn instant de bonheur vaut mille ans dans l'histoire

 

 

Le CorbusierCe n'est pas pour économiser la dépense que le l'ai fait (choisit) mais j'aime cette pauvreté. Je trouve qu'elle donne de la dignité à toute chose; je n'aime pas les matières riches. J'aime les idées riches, manifestées par des moyens simples, intenses et resserrés, et condensés...

Paul Eluard : L'homme n'est pas vieux comme le monde, il ne porte que son avenir.

Montesquieu : Il n'y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l'on exerce à l'ombre des lois et avec les couleurs de la justice .

-Dans une monarchie bien réglée,  les sujets sont comme des poissons dans un grand filet, ils se croient libres et pourtant ils sont pris.

Tous les hommes sont des bêtes  ;  les princes sont des bêtes qui ne sont pas attachées,

Dans une nation qui est dans la servitude,  on travaille plus à conserver qu'à acquérir, dans une nation libre,  on travaille plus pour acquérir qu'à conserver.

Pour qu'un homme soit au-dessus de l'humanité,  il en coûte trop cher à tous les autres.

Celui qui fait exécuter les lois doit y être soumis

Plus une tête est vide,  plus elle cherche à se désemplir

J'aime les paysans,  ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers

L'amour de la démocratie est celui de l'égalité

Les gens qui ont peu d'affaires sont de très grands parleurs : moins on pense, plus on parle.

- Il n'y a rien de si puissant qu'une république  l'on observe les lois non par crainte 

 mais par passion comme le fit Rome

Une chose n'est pas juste parce qu'elle est loi ; mais elle doit être loi parce qu'elle est juste.

images_1

Talleyrand : Les mécontents, ce sont des pauvres qui réfléchissent.

TalleyrandLes financiers ne font bien leurs affaires que lorsque l'Etat les fait mal

Jean Renoir : Il fut un moment où les français crurent vraiment qu'ils allaient s'aimer les uns les autres..

Victor Hugo"L'Etat chez lui, l'Eglise chez elle."

Paul Verlaine : (à propos de Louise Michel) : "Elle est la faucille dans le blé mûr, pour le pain blanc"

Myriam Makeba : J'ai conservé ma culture. Grâce à elle,je suis devenue cette voix et cette image de l'Afrique et de son peuple sans même en être consciente.

Karl Marx : "Une idée devient une force matérielle lorsqu'elle s'empare des masses."

Ché Guévara : Soyez raisonnables, exigez l'impossible.

Louis Auguste Blanqui

- Le capital est du travail volé.

- L'idée de Dieu et les religions sont source et maintien de l'ignorance, de l'abrutissement, par conséquent de l'esclavage et de la misère

Jean Jacques Rousseau : Entre le faible et le fort c'est la liberté qui opprime, c'est la loi qui libère.

.images_2Jean Jacques RousseauLe plus fort n'est jamais assez fort pour être toujours le maître, s'il ne transforme sa force en droit, et l'obéissance en devoir. » (Du contrat social)

MontesquieuPour faire de grandes choses, il ne faut pas être un si grand génie : il ne faut pas être au dessus des hommes, il faut être avec eux ».

Montesquieu« le mieux est le mortel ennemi du bien »

D' Alembert « Il n'y a que la liberté d'agir et de penser qui soit capable de produire de grandes choses.

Anatole France

- La loi, dans un grand souci d'égalité, interdit aux riches comme aux pauvres de coucher sous les ponts, de mendier dans les rues et de voler du pain.

- Tout est dans la forme, et il n'y a entre le crime et l'innocence que l'épaisseur d'une feuille de papier timbré.

- Nous appelons dangereux ceux qui ont l'esprit fait autrement que nous et immoraux ceux qui n'ont pas notre morale.

"La majestueuse égalité des lois interdit aux riches comme aux pauvres de coucher sous les ponts, de mendier dans la rue et de voler du pain."

"Les pauvres ont un penchant à donner à de plus pauvres qu'eux... Quand on vit au jour le jour,

ce n'est pas changer son état que de se démunir... Donner quand on possède, voilà qui est difficile."

Arthur Rimbaud Le travail humain ! c'est l'explosion qui éclaire mon abîme de temps en temps.

images

Jaurès « Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage »

Jaurès« Je n'ai jamais séparé la République des idées de justice sociale, sans laquelle elle n'est qu'un mot ». Jaurès "J'ose dire avec des millions d'hommes que la Grande Paix est possible".

Lacordaire « Sachent donc ceux qui l'ignorent, qu'entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui libère"

D'Alembert L'esprit qui invente est toujours mécontent de ses progrès, parce qu'il voit au-delà.

Confucius : Quand le sage montre la lune du doigt, le sot regarde le doigt.

Confucius :  La voix du Maître se ramène à ceci: exigence envers soi-même, mansuétude pour les autres.

Confucius  : Le Maître dit : Ne crains point de rester méconnu des hommes, mais bien plutôt de les méconnaître toi-même.

imagesanatolfFrance

 

 

 

 

 

Anatole France

 - On ne meurt pas pour la Patrie, on meurt pour les industriels.

"Les modérés s'opposent toujours modérément à la violence."

"La guerre civile est moins détestable que la guerre avec l'étranger. On sait du moins pourquoi l'on s'y bat."

Mahatma Gandhi

"Que nous devions obéir à toutes les lois, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, est une invention récente."

"Vivre simplement, pour que simplement d'autres puissent vivre."

 Octavio Paz (Prix nobel 1990) Toute la culture nait du mélange, de la rencontre, des chocs. A l'inverse, c'est de l'isolement que meurent les civilisations

Victor Hugo : "L'homme a un tyran, l'ignorance (...) Ouvrez une école et vous fermerez une prison.

Martin Luther King 

 "Les barricades sont les voix de ceux qu'on n'entend pas."

Louise Michel

"La tâche des instituteurs, ces obscurs soldats de la civilisation, est de donner au peuple les moyens intellectuels de se révolter." 

"Tant que les études n'auront pas une méthode encyclopédique de manière à élargir l'horizon au lieu de le restreindre, il se joindra à tous les obstacles de la pauvreté qui entravèrent le vieux maître d'école, les obstacles du préjugé qui fait craindre ce qui ne fait pas partie du coin exploré."

"On ne peut pas tuer l'idée à coup de canon ni lui mettre les poucettes [menottes]."

Ernesto Che Guevara

-"Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre coeur n'importe quelle injustice commise contre n'importe qui, où que ce soit dans le monde. C'est la plus belle qualité d'un révolutionnaire."

-"Si le communisme ne devait pas conduire à la création d'un homme nouveau, il n'aurait aucun sens."

Le Corbusier " Ce n'est pas pour économiser la dépense que le l'ai fait (choisit) mais j'aime cette pauvreté. Je trouve qu'elle donne de la dignité à toute chose; je n'aime pas les matières riches. J'aime les idées riches, manifestées par des moyens simples, intenses et resserrés, et condensés...

Louis-Auguste Blanqui :

-"L'idée de Dieu et les religions sont source et maintien de l'ignorance, de l'abrutissement, par conséquent de l'esclavage et de la misère." 

-"Oui, Messieurs, c'est la guerre entre les riches et les pauvres : les riches l'ont voulu ainsi ; ils sont en effet les agresseurs. Seulement ils considèrent comme une action néfaste le fait que les pauvres opposent une résistance. Ils diraient volontiers, en parlant du peuple : cet animal est si féroce qu'il se défend quand il est attaqué.

"Epicure : "Etre heureux, c'est savoir se contenter de peu."

images

Jean Jacques Rousseau Entre le faible et le fort c'est la liberté qui opprime, c'est la loi qui libère.

Jaurès : Je n'ai jamais séparé la République des idées de justice sociale, sans laquelle elle

n'est qu'un mot .

D'Alembert : L'esprit qui invente est toujours mécontent de ses progrès, parce qu'il voit au-delà.

Shakespeare : La réputation est un préjugé vain et fallacieux : souvent gagnée sans mérite et

perdue sans justice.

Jean Jaurès : Dreyfus n'est plus ni un officier ni un bourgeois : il est dépouillé par l'excès même de malheur de tout caractère de classe

. imagesBertold Bretch : Si tu ne partage pas la lutte tu partagera la défaite

Goethe : De ce lieu (Valmy) et de ce jour date une nouvelle époque dans l'histoire du monde

Albert CamusChanger les choses de place c'est le travail des hommes : il faut choisir de faire cela ou rien.

Gandhi Dès que quelqu'un comprend qu'il est contraire à sa dignité d'homme d'obéir à des lois injustes, aucune tyrannie ne peut l'asservir.

images_1Louis Aragon La parole n'a pas été donnée à l'homme,il l'a prise.

Michel FoucaultLe rôle du criminel dans la punition, c'est de réintroduire, en face du code et des crimes, la présence du signifié.

Ohran PamukLe temps doit emprunter ses ailes à l'imagination.`

Gilles Deleuze Qu' est-ce que l'inconscient ?Ce n'est pas un théâtre, mais une usine, un lieu, et un agent de production.

Daniel PennacTous les enfants sont fils et filles de guillaume Tell ; ils ont tous une pomme en équilibre

sur la tête.

Condorcet 

 "Que la morale fasse partie d'une éducation publique commune à toutes les classes de citoyens.

Que l'on écarte avec soin de cette éducation toute influence sacerdotale." 

"Plus un peuple est éclairé, plus ses suffrages sont difficiles à surprendre [...] même sous la constitution la plus libre, un peuple ignorant est esclave." 

"Il ne peut y avoir ni vraie liberté ni justice dans une société si l'égalité n'est pas réelle." 

"Toutes les fois que la tyrannie s'efforce de soumettre la masse d'un peuple à la volonté d'une de ses portions, elle compte parmi ses moyens les préjugés et l'ignorance de ses victimes."

Paul Claudel

A tous les surhommes, il faut préférer ce spectacle rare entre tous : un homme juste et juste un homme.

Denis Diderot :

"Ce qui caractérise le philosophe et le distingue du vulgaire, c'est qu'il n'admet rien sans preuve, qu'il n'acquiesce point à des notions trompeuses et qu'il pose exactement les limites du certain,du probable et du douteux." 

"Il n'y a plus de patrie; je ne vois d'un pôle à l'autre que des tyrans et des esclaves." 

"Il n’y a qu’un pas du fanatisme à la barbarie." 

"Aucun homme n'a reçu de la nature le droit de commander les autres." 

"Le consentement des hommes réunis en société est le fondement du pouvoir. Celui qui ne s’est établi

que par la force ne peut subsister que par la force."
 Encyclopédie

"Hâtons-nous de rendre la philosophie populaire. Si nous voulons que les philosophes marchent en

avant, approchons le peuple du point où en sont les philosophes."

"L'homme est le terme unique d'où il faut partir et auquel il faut tout ramener."

 

Alfred Jarry la simplicité n'a pas besoin d'être simple mais du complexe resserré et synthétisé »

imagesHenri KrasuckiIl n'y a pas de moyen de coercition plus violent des employeurs contre les employés que le chômage.

Jacques-Réné Hébert : Ce n'est qu'aujourd'hui que date notre liberté, car n'en déplaise aux grands docteurs de l'Assemblée constituante, là où il y a un roi, il ne peut y avoir de liberté.

(le 22 septembre 1792 : annonce à la famille royale la fin de la royauté)

PROVERBE AFRICAIN : Un homme sans culture ressemble à un zèbre sans rayures" (Proverbe africain)

SchakespeareAvant de narguer les autres avec de vieilles formules, faites votre examen de conscience.

Rabelais : L'enfant n'est pas un vase qu'on rempli mais un feu qu'on allume.

Angela Davis -"Le succès ou l’échec d’une révolution peut toujours se mesurer au degré selon lequel le statut de la femme s’en est trouvé rapidement modifié dans une direction progressive." 

Victor Hugo "Une moitié de l’espèce humaine est hors de l’égalité, il faut l’y faire rentrer : donner pour contrepoids au droit de l’homme le droit de la femme."

 Montaigne : Savoir par coeur n'est pas savoir.

Jules Renard Tombé si malheureusement que la roue de la fortune lui passa sur le corps

Franz kafkaLe capitalisme est un état du monde et un état de l'âme

Rafael AlbertiIl est des portes sur la mer que l'on ouvre avec des mots

Freidrich Nietzsche Rêver la vie, c'est justement ce que j'appelle être éveillé.

images Louise Michel Ce n'est pas une miette de pain, c'est la moisson du monde entier qu'il faut

à la race humaine, sans exploiteur et sans exploité.

Albert Camus Ce n'est pas la révolte en elle-même qui est noble, mais ce qu'elle exige (...), La révolution consiste à aimer un homme qui n'existe pas encore.

Jean Paul SartreEtre libre, ce n'est pas faire ce que l'on veut, mais vouloir faire ce que l'on peut.

Cornélius Castoriadis On prétend faire des révolutions en copiant et en pastichant mal –moyennant aussi l'ignorance d'un public hyper civilisé et néo-alphabête- les derniers grands moments de la culture occidentale.

Michel Foucault Je voudrais être un agitateur pour les réguliers, et parvenir à ce qu'on laissât s'exprimer les irréguliers.

Jacques Derrida Ëtre démocrate, ce serait agir en reconnaissant que nous ne vivons jamais dans une société assez démocratique.

images_2 Gilles Deleuze Plus le contenu de pensée est faible, plus le penseur prend d'importance.

 

 

 

 

Jean JauresOn ne fait pas la guerre pour se débarrasser de la guerre images

 

Paul AusterL'histoire n'est pas dans les mots elle est dans les luttes.

Stendal : La pensée du privilège a déchessé cette plante toujours si délicate qu'on nomme le bonheur

imagesPériclèsIl n'est point de bonheur sans liberté ni de liberté sans courage

Albert CamusLa vraie générosité envers l'avenir consiste à donner tout au présent

Jean Hatzfeld Oui je fais des cauchemars.Difficile d'expliquer ce qu'est le dégoût.Ce n'est

pas la révolte ni l'horreur.

Alain : L'ambition prend les pouvoirs comme fin et les adore en tous ses actes.

John Milton : La paix a ses victoires, non moins célèbres que la guerre

Saint just : On peut éparpiller nos membres aux quatre coins de la terre, il en surgira des républiques.

Thomas Jefferson : « Quiconque est prêt à sacrifier sa liberté pour un peu de sécurité provisoire

ne mérite ni l’une ni l’autre et perdra les deux. images

Démosthène : De petites occasions sont souvent à l'origine de grandes entreprises.

 

 

Yannis Ritsos : Ces visages ne sont pas à l'aise quand manque le soleil,

Ces coeurs ne sont pas à l'aise quand manque la justice. images

 

Lucie Aubrac : Le mot résister doit se conjuguer au présent.

 

JMG Le Clezio : Il y a un indicible bonheur à savoir tout ce qui en l'homme est exact.

Emile Zola : Faites flamber un rêve à l'horizon, promettez qu'avec un sou on en gagnera cent, offrez à tous les endormis de se mettre à la chasse de l'impossible, des millions conquis en deux heures, au milieu des plus effroyables casse-cou. Et la course commence, les énergies sont décuplées...

Gaston Bachelard : Imaginer, c'est hausser le réel d'un ton. images_2

Victor Hugo : Les crimes de ceux qui mènent ne sont pas l faute de ceux qui sont menés : les gouvernants sont quelquefois des bandits, les peuples jamais. (...) J'espère qu'un jour viendra où la France délivrée et nettoyée renverra ce butin à la Chine spoliée.

(25 nov 1861 : lettre à propos du vols des oeuvres du palais d'été par le III e empire et l'Angleterre : rien n'est réglé : toujours d'actualité ! )

Victor Hugo : Voici deux voleurs. Celui-ci est pauvre et vole les riches. Cet autre est riche et vole les pauvres.

images

Abraham Lincoln: Si vous croyez pas en la connaissance, essayer l'ignorance.

images_1 Blaise Pascal : Il est bien plus beau de savoir quelque chose de tout que de savoir tout d'une chose. images

Robespierre : Celui qui ne sais pas ou il va se retrouve ailleurs.

Seneque : il n'est pas de vent favorable pour celui qui ne sais ou il va

Antoine de Saint-Exupery: Un objectif sans plan s'appelle un voeu.

Theodore Roosevelt : Malheur à celui qui ne sais pas reconnaitre son prochain à sa poignée de main. 

Confucius : Ecrire (prendre des notes, c'est ecouter deux fois)

Marivaux : Bien ecouter c'est presque répondre. images

 

 

 

 

Léonard de Vinci : Savoir écouter, c'est posséder outre le sien, le cerveau des autres. images

 

 

 

Platon: Si l'on interroge les Hommes en posant bien les questions, ils decouvrent d'eux même.

la vérité sur chaque chose. images

Montesquieu: Ce qui manque aux orateurs en profondeur, ils vous le donnent en longeur.

Bonaparte : Le mensonge n'est bon à rien puisqu'il ne trompe qu'une fois.

Esope : La persuation est plus efficace que la force.

Montaigne:Transmettre, ce n'est pas remplir un vase, c'est allumer un feu images_1

Montesquieu : La gravité est le bonheur des imbéciles.

Sénèque : Si tu veux être aimé, aime.

 

 

Anatole France : C'est en croyant aux roses, qu'on les fait éclore.

Victor Hugo : La Liberté commence où l' ignorence finit.

Victor HugoC’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches

Victor Hugo : Les maitres d'ecole sont des jardiniers en intelligences humaines.

Victor Hugo“Il existe une chose plus puissante que toutes les armées du monde, c'est une idée dont l'heure est venue.”

Victor Hugo : “L'argot est tout ensemble un phénomène littéraire et un résultat social ... . La misère a inventé une langue de combat qui est l'argot.”

Hippocrate (extrait du serment) : Mon premier soucis sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments physiques et mentaux, individuels et sociaux.

Jean Giraudoux : le privilège des grands c'est de voir les catastrophes du haut d'une terasse.

Paul Morand : Les plus riches ont remplacé le besoin par les besoins.

Voltaire : Je ne suis pas d'accord sur tout ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire.

George : Le caractère se forme du tumulte du monde.

Jean Ferrat  : Je ne connaissais pas la beauté des colères.

Albert Einstein : Ce qu'il y a de plus incompréhensible dans l'univers, c'est qu'il soit compréhensible.

Victor Hugo encore : 

 Victor_Hugo- La formule républicaine a su admirablement ce qu’elle disait et ce qu’elle faisait ; la gradation de l’axiome social est irréprochable. Liberté, Egalité, Fraternité. Rien a ajouter, rienà retrancher. Ce sont les trois marches du perron suprême. La liberté c’est le droit, l’égalité, c’est le fait, la fraternité c’est le devoir. Tout l’Homme est là.

 - A propos de l’enseignement catholique : Cet enseignement a cela de luguble que tout ce qu’il fait pour l’enfant est fait contre l’enfant ; il donne lentement on ne sait quelle courbure à l’esprit ; c’est de l’orthopédie en sens inverse : il fait tordu ce que la nature fait tout droit ; il lui arrive arrive affreux chefs-d’œuvre, de fabriquer des âmes difformes, ainsi Torquemada ; il produit des intelligences inintelligentes, ainsi Joseph de Maistre ; ainsi tant d’autres qui ont été les victimes de cet enseignement avant d’en être les bourreaux.

 -A propos de l’enseignement catholique:  Cet enseignement inocule aux jeunes intelligences la vieillesse des préjugés : il ôte à l’enfant l’aube et lui donne la nuit, il aboutit à une telle plénitude du passé que l’âme y est comme noyée, y devient on ne sait quelle éponge de ténèbres et ne peut admettre l’avenir. Se tirer de l’éducation qu’on a reçue, ce n’est pas aisé. Pourtant l’instruction  cléricale n’est pas toujours irrémédiable. Preuve. Voltaire.

39690738_p -  Si Rome eût gardé ses rois, elle n’eût pas été Rome.

 -  La peine de mort est le signe special et éternel de la barbarie. Partout ou la peine de mort est promulguée, la barbarie domine : partout où la peine de mort est rare, la civilisation règne.

 - En monarchie la justice émane du roi, en république la justice doit émaner du Peuple.

 -  Tournez vos yeux vers la vraie fonction de l’Armée Française. Protéger la Patrie, propager la révolution, délivrer les peuples, soutenir les nationalités,affranchir le continent,,briser les chaînes partout, défendre partout le droit, voilà votre rôle parmi les armées d’Europe : vous êtes dignes des grands champs de bataille.

 - Qui cherche des yeux le progrès aperçoit Paris

 - Il y a des villes noires, Paris est la ville de lumière,

- Le philosophe la distingue au fond de ses songes.

-  La loi de l’histoire c’est de flétrir les généraux et d’absoudre les armées. Les armées sont des gloires aveuglées, ce sont des forces auxquelles on ôte la conscience ; l’oppression des peuples qu’une armée accomplit commence par son propre asservissement : ces envahisseurs sont des enchaînés ; et le premier esclave que fait le soldat c’est lui  même.

- Je dirai à la France : Rends Haïti !! En lui parlant ainsi je prouverais à ma patrie ma vénération.

Le respect se compose de conseils justes. Dire la vérité c’est aimer.

-  Nous le répétons : le prêtre est peut être convaincu et sincère. Doit-on le blâmer ? non.Doit-on le combattre ? Oui

- Tout ce qui augmente la liberté augmente la responsabilité. Etre libre, rien n’est plus grave ; la liberté est pesante, et toutes les chaînes qu’elle ôte du corps, elle les ajoute à la conscience ; dans le conscience le droit se retourne et devient devoir.

 -  Quant à moi je vois clairement deux faits : l’éducation et l’instruction. L’éducation c’est la famille qui la donne ; l’instruction c’est l’Etat qui la doit.L’enfant veut être élevé par la famille et instruit par la patrie. Le père donne à l’enfant sa foi ou sa philosophie ; l’état donne à l’enfant l’enseignement positif. De là cette évidence que l’éducation peut être religieuse et  que l’instruction doit être laïque. Le domaine de l’éducation c’est la conscience, le domaine de l’instruction c’est la science. Plus tard, dans l’homme fait, ces deux lumières se complètent l’une par l’autre.

Nelson Mendela : 

- Un homme qui prive une autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine des préjuges, et de l’ étroitesse d’esprit.

 - Aucun de nous en agissant seul, ne peut atteindre le succès.

 -  être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes,  c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres.

-  Je ne suis pas libre si je prive quelqu’un d’autre de sa liberté. L’opprimé et l’oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité.

 N'OUBLIEZ PA DE FAIRE CONNAISSANCE AVEC NOS LIENS, D' INVITER SUR VOTRE MUR,VOS AMIS A FAIRE CONNAISSANCE DE CE BLOG

  N'oubliez pas d'ajouter ce blog à vos signets ou favoris

Vous pouvez aussi envoyer ce message à vos amis :

J 'ai trouvé un site de citations Tu devrais aller voir  c'est : http://bellescitations.canalblog.com